Une grande première chez nous, Rahan a tenu absolument à ce que son chromosome parte en terre étrangère pour améliorer son anglais.

De toi à moi, il n’aura pas beaucoup d’effort à fournir le Timousse pour améliorer son anglais. Il passe en troisième avec un niveau ... à peu près égal .... on va dire ... à la maternelle.

Petite section.

Tu te doutes que j’ai pris la nouvelle très très bien. Je suis restée zen quand j’ai su que mon fils, ma bataille partait 15 jours dans un pays dont il ne maitrise pas du tout la langue, dans une famille qui ne dit pas un mot de français, avec des ados qu’il ne connait pas et ne reverra jamais par la suite. Le pied.

J’ai très bien géré la chose. Cool, zen, tranquille, pas du tout anxieuse, tout va bien, la vie est belle, je suis heureuse, j’ai cru que j’allais mourir.

Comment te dire ? je ne suis pas prête. Du tout. Lâcher mon tout petit garçon de tout juste 14 ans (c’est encore un bébé, on est d’accord ?) chez des gens qui n’ont même pas la même monnaie que nous, j’étais à mille lieux d’être prête. D’autant que dans notre folle organisation, nous n’avons pas pu modifier l’abonnement de Timousse et que du coup .... il est parti sans téléphone. En revanche, il a sa tablette, pour pouvoir se connecter sur Squipe (j’écris les mots que je veux).

Qui me parlait de lâcher prise ? la prochaine fois, s’il y a une prochaine fois, je m’occupe de tout. Seule.

Et donc, Timousse est parti un mercredi après-midi. Il a passé une journée chez une amie à Paris, puis le train jusqu’à Londres jeudi. Amie à laquelle il a dit qu’au pire, si son séjour ne se passait pas bien, ça ne durerait que 15 jours. Et hop ! un bout de cœur en moins pour moi.

Et c’est là que tout a basculé.

Les anglais ne font JAMAIS grève. C’est un peuple sage, qui fait la queue pour monter dans le bus, qui garde sa ville propre et qui va travailler tous les jours.

Le jour où MON fils arrive à Londres, une grève de métro a paralysé la capitale, engendrant des embouteillages monstrueux. Mais ça, nous ne le savions pas encore.

Nous avons sagement attendu l’heure à laquelle Timousse devait arriver dans sa famille d’accueil. Comme j’ai un meilleur niveau en anglais que Timousse (on va dire moyenne section de maternelle) j’ai laissé Rahan appeler la famille.

Il a eu une dame.

Qui lui a passé un garçon.

Avec lequel Rahan a parlé deux minutes avant de me le passer.

Et quand j’ai entendu la voix du gosse ... j’ai dit lui, c’est pas Timousse.

Et ce n’était pas Timousse. Et il n’y avait pas de Timousse d’ailleurs.

Ce qui me rassure sur les familles d’accueil qui connaissent vachement bien les prénoms des gosses qu’elle accueillent. Tu veux parler à Charles et ils te passent Roger mais sinon tout va bien.

Nous avions le téléphone du référant Français lui aussi hébergé dans une autre famille, nous l’avons donc contacté. Moi j’avais envie de lui hurler OU EST MON FILS ???? mais c’est Rahan qui avait le téléphone. Le gentil référant nous a alors annoncé que le car qui devait ramener nos têtes blondes dans les familles était en retard. Du fait de la grève. Juste le jour où mon fils arrive, une grève. Il était 11 h du soir. Et pendant que nous tentions de le joindre, Timousse nous a envoyé un message écrit sur Squipe, nous rassurant qu’il était dans le bus, dans les embouteillages, et qu’il allait bien.

Nous savions que nous ne pourrions pas appeler la famille le soir même. et nous avons attendu sur Squipe. J’ai passé une nuit blanche à scruter l’écran, le contact Timousse restant désespérément déconnecté.

Le lendemain vendredi, je ne sais même pas comment j’ai pu aller travailler. Timousse devait avoir cours le matin et sport l’après-midi, nous avons donc attendu qu’il soit 17h chez eux pour appeler la famille d’accueil que si elle me passe encore un autre gamin, je l’insulte.

De 17h à 23h, nous avons appelé sans relâche, le téléphone sonnant dans le vide. Imagine mon état. A 23h, ENFIN ! on nous répond. La même dame que la veille. Qui dit à Rahan que sorry, il n’y a pas de Timousse au numéro que vous avez demandé. Quand j’ai vu la tête de Rahan, il y a quelque chose qui a disjoncté. Ca a fait dziiiiip ! et toutes mes angoisses sont remontées à la surface. J’ai imaginé mon Timousse perdu dans une ville qu’il ne connaissait pas, dont il ne parlait pas la langue, seul au monde, peut être même agressé par des voyous qui passaient par là. J’ai imaginé Timousse, tombant sur une famille maltraitante qui l’avait enfermé dans un placard ou piiiiiiiire pour la durée du séjour. J’ai imaginé Timousse ...dans tout ce que tu peux imaginer quand tu réalise que ton fils a disparu. Et j’ai une imagination débordante, crois-moi. Je me voyais déjà en train de prendre le premier vol pour Londres. Quand j’ai dit à Rahan qu’on devait rappeler le référant Français sur place et qu’il a émis l’éventualité que nous pourrions peut être et même probablement réveiller la famille j’ai répondu joyeusement que je n’en avais rien à foutre et que j’étais prête à réveiller toute la ville si nécessaire.

J’en ai voulu à la terre entière. A Rahan et ses idées à la con avec ses voyages initiatiques mon cul ! A l’organisme qui prenait le séjour de Timousse en charge, le plus réputé mon cul ! A ma famille qui me demandait « mais ???? il n’a pas de téléphone ???? » NON ! il n’a pas de téléphone !!!! je suis la dernière des connes, j’ai laissé partir la prunelle de mes yeux sans téléphone, parce que comme une conne, je comptais sur Squipe mon cul ! T’as autre chose à me dire pour me remonter le moral ?

J’ai appelé le numéro d’astreinte mon cul, il n’y a personne au bout du fil. Et après avoir tapé tous les chiffres du clavier Si vous appelez pour le séjour de votre enfant tapez 36, je suis tombée sur un répondeur. Pour info, ils ne m’ont JAMAIS rappelée. Et j’ai réveillé le référant Français sur place. Et la famille dans laquelle il était hébergé. Je l’ai déjà dit que je m’en foutais ? Le référant a été très très gentil. Il a vérifié son listing et il n’avait pas le même nom ni le même numéro que j’avais moi.

- Mais j’ai le papier de l’organisme, ils m’ont envoyé un document avec le nom, l’adresse et le téléphone de la famille qui accueille Timousse

- Oui Madame, je comprends bien, mais il y a du y avoir une erreur, ce n’est pas le numéro que j’ai. Mais vous savez, je suis allée dans la famille cet après-midi, j’ai vu Timousse, il va bien, il a eu cours ce matin et ....

J’avais envie de hurler. Comment te dire ? Ca me fait vachement plaisir de savoir que mon fils va bien, qu’il est bien, qu’il est dans une famille bien, tout ça, sauf que moi, présentement, je n’aspire qu’à une chose ... avoir mon fils au bout du fil et l’entendre me dire LUI que tout va bien.

Alors le gentil référant m’a dit qu’il allait lui-même contacter la famille pour vérifier que Timousse était bien chez eux. Je crois que dans l’état où j’étais, le référant ne voulait surtout pas me donner le numéro.

- Je vais les appeler et je vous tiens au courant.

- Vous les appelez maintenant ?

- Il y a de fortes chances que je les réveille

JE M’EN FOU QUE TU LES REVEILLES !!!! REVEILLE LA REINE SI TU VEUX !!!! JE VEUX SAVOIR OU EST MON FILS !

- .... (en vrai, j’ai rien répondu, j’avais le ventre trop à l’envers)

- Bien, je vais les appeler, rappelez-moi dans 15mn.

Et j’ai laissé passer les 15 mn les plus longues de ma vie. Que si j’avais aimé le whisky, je m’en serais bien jeté une triple dose.

15mn plus tard, montre en main, je rappelle le référant. Que je n’ai pas réveillé pour le coup.

- Alors voilà, j’ai eu le papa que j’ai réveillé (JE M’EN FOU !) la maman dort (JE M’EN FOU !) Et Timousse dort (ah bon ?) il va bien, rappelez demain matin vers 8h chez eux, vous devriez pouvoir lui parler.

Bon. J’ai du me contenter de la chose tout en récupérant le BON numéro de téléphone et le BON nom de la famille accueillant mon fils. Tout en continuant à me torturer au cours d’une nouvelle nuit blanche à ne pas comprendre pourquoi Timousse n’avait pas réussi à nous joindre sur Squipe.

Le lendemain 9h chez nous, 8h chez eux, j’ai demandé à Rahan d’appeler au nouveau numéro que j’avais récupéré.

- Il risque de dormir encore ...

Tu tiens vraiment à ce que je te réponde là tout de suite maintenant ?

Et quand j’ai entendu la voix de mon fils au bout du fil ... je ne peux même pas décrire dans quel état le soulagement a pu me mettre. C’était comme si une couverture de plomb tombait de mes épaules, libérait ma poitrine. C’était Timousse, c’était bien lui. Et il allait bien. Il doit être le seul que je n’ai pas réveillé la vielle. Il n’a pu nous parler que 5 mn car il partait en virée avec la famille, que je me suis dit que putain ! si en plus on avait appelé 5 mn plus tard, je ne m’en serais jamais remise.

Et nous avons su par la même occasion que la connexion Internet de la famille était accidentellement coupée, ceci expliquant pourquoi Timousse n’avait pas pu nous contacter sur Squipe. Que mon amie m’a dit « surtout Kali, ne joue pas au loto, ce n’est pas le moment ».

Non parce que .... la grève le jour de son arrivée, l’erreur de l’organisme pour la famille d’accueil, la panne Internet ... je crois que notre karma avait viré sérieusement.

Alors. Une fois mes émotions gérées, j’ai longuement pensé à la manière dont j’allais POURRIR l’organisme pour leur erreur totalement INEXCUSABLE. J’avais déjà préparé mon petit discours verbal, j’avais déjà préparé le putain de courrier en RAR que je m’apprêtais à leur envoyer dans la tête, je savais déjà la putain de publicité que j’allais leur faire tout autour de moi et dans le monde entier.

Rahan a relevé son courrier lundi. Et dans le courrier, nous avions une lettre de l’organisme nous informant qu’ils étaient vraiment désolés, mais que la famille qui devait accueillir Timousse s’était désistée en dernière minute et qu’ils étaient vraiment, mais alors vraiment désolés, mais qu’ils nous donnaient les coordonnées de la nouvelle famille ..... et qu’ils étaient méga désolés.

Pas autant que Rahan, crois-moi.

Du coup, tout le monde se paie ma tête, je ne te le cache pas.

Et en plus JE NE PEUX MEME PAS ME DEFOULER SUR EUX !

Puisqu’il n’y a pas Internet, nous appelons Timousse tous les soirs (la facture du mois prochain va faire hoqueter mon banquier). Et Timousse est HEU-REUX. La prof est super sympa (4 heures de cours particulier tous les matins) ils font des supers activités tous les après-midi, sportives ou culturelles et il adore ça. La famille d’accueil est super sympa, la mère, le père, la grand-mère et les trois enfants (de son âge en plus). Ils jouent tous les soirs à des jeux de société (du coup, j’apprends à compter .... cool après trois ans d’anglais ...).

Il va bien, il est heureux, il s’éclate, il progresse et tu vas voir qu’il va faire la gueule pour revenir.

Allez, encore une semaine. Je vais y arriver. Peut être.