Avec Planeuse, ça a été rude de ses 16 à 18 ans. Peut être même 19. Le conflit mère fille et les phrases assassines ... genre quand je lui demandais de retirer ses écouteurs de ses oreilles lorsqu’elle était dans la rue avec moi, parce que c’était impoli et qu’elle me répondait du tac au tac « c’est maintenant que tu vas faire mon éducation ? »

J’ai eu aussi droit au « si je ne fais rien en cours, c’est parce que tu es tout le temps sur mon dos.» 

Je te jure, ils sont tellement convaincus de ce qu’ils disent que tu finis par douter de toi, jusqu’à tout remettre en question.

En fait, on devrait être formés à la gestion des ados.

Avec Timousse, c’est différent. Tu vas me dire, c’est un garçon. Ok. Possible. Timousse est devenu un adolescent adorable. Vraiment. Un vrai gentil. Comme son père. Tout plein d’amour. Limite pot de colle. Très pot de colle même parfois. Mais un vrai gentil.

Sauf.

Sauf quand tu lui demandes d’aller se doucher parce que là, c’est carrément plus possible de respirer en sa présence dans un si petit espace. Timousse découvre tous les soirs qu’on doit se laver.

Alors ça se termine souvent par une engueulade, parce que soit il t’ignore, soit il te répond « ouais ouais » (sur un ton adoesque absolument insupportable) soit il retourne s’enfermer dans sa chambre et que toi, t’as pas toujours la patience en fin de journée, de dire gentiment à l’ado aux hormones en folie que putain il va aller la prendre sa putain de douche !

Et on arrive à l’autre sauf. Les jeux. Timousse est accro mais gravissimement, j’invente les mots que je veux, aux jeux. Je passe ma vie à mettre des règles en place qu’il ne respecte pas, contourne, dévie, discute .... d’autant que sur ce plan, Rahan ne m’est d’aucune aide.

Le problème de son addiction, c’est que ça le rend très, mais alors très très con. L’ado adorable qui va encore au cinéma le week-end avec sa maman se transforme en ado très très con dès qu’il joue.

Je te passe la vulgarité, les hurlements qu’il pousse, les insultes. Ah ça .... les insultes ....

Si en plus tu OSES lui rappeler qu’il doit aller se doucher alors qu’il est en train de jouer ..... là on atteint les sommets de la connerie et de l’insolence.

Depuis deux ans, j’interdis à Timousse de jouer en semaine quand il a cours.

Régulièrement, je le lui rappelle. C'est-à-dire tous les jours quand je rentre du boulot. Et comme je rentre plus tôt qu’avant, il est mal.

Comme je te l’ai dit, Rahan-qui-fuit-le-conflit ne m’est d’aucune aide.

Régulièrement, je rappelle aussi à Rahan que nous avons posé ces règles ensemble et qu’il serait plutôt cool qu’il participe au respect de celles-ci.

Régulièrement, Rahan dit ok.

Régulièrement, c’est moi qui me prends la tête avec Timousse. Et Rahan intervient juste avant le point de non retour, quand Timousse répond avec trop d’insolence. Bon. J’ai au moins ça.

Quand enfin j’arrive à avoir gain de cause et que lorsque je rentre, Timousse n’est pas sur ses jeux, je dois faire face au mercredi après-midi.

Qui, dans le monde de Timousse ne fait pas partie de la semaine.

Je te jure, il me fatigue.

Les prises de tête avec Timousse se terminent souvent par des cris, les miens.

Et là, ce petit merdeux prend un air ... mais un air .... je te jure, t’as envie de le claquer. Que si c’est pour l’engueuler, c’est même pas la peine de continuer, que tu n’as pas à l’engueuler, qu’il n’a plus rien à te dire ... Et tu vois, il te méprise à ce moment là, mais grave.

Et puis, et puis, il doit a-bso-lu-ment avoir le dernier mot. Oh putain que ça m’énerve ça ! Pour dire une connerie en plus ! Donc, la conversation devient totalement débile. Parce que tu ne peux pas laisser passer la débilité qu’il vient de te sortir, alors tu le reprends. Et il t’en sort une encore plus énorme. Et ça peut durer.

Jusqu’à ce que je lui ordonne de se taire. Stop ! Silence ! Tais-toi ! Je ne veux plus t’entendre !

Et lui, il continue de répondre au stop ! Chaque fois un ton plus bas. Au silence ! encore plus bas. Au Tais-toi ! là c’est presque inaudible.. Je ne veux plus t’entendre ! reçoit juste un marmonnement que je vais faire semblant de ne pas entendre parce que je risque VRAIMENT de lui en coller une. Puisque j’ai usé – abusé de toute la patience qui était en moi. 

Et que pour lui en coller une, il faudrait que je monte sur un tabouret, vu qu’il pourrait manger sur ma tête. Et là tu vois, lui demander d’attendre une minute, chercher le tabouret, monter dessus pour lui décrocher une bonne baffe ..... ben je perds toute crédibilité.

Et ensuite, il fait la gueule. Alors ça ne dure jamais très longtemps, c’est heureux. Juste les quelques minutes qui suivent le moment où tu viens de lui

L’an dernier, comme il rentrait tous les soirs avec un agenda vide de travail à faire, j’ai tout tenté avec les jeux. Interdiction totale, même le week-end. Changement du mot de passe Wifi. Box débranchée. Confiscation du portable.

Il ne foutait toujours rien. Soit disant qu’il était démotivé .... à cause de moi, puisqu’il n’avait plus aucun plaisir. On dirait trop sa sœur oh !

Donc j’ai modifié mon tir. J’ai donné l’autorisation de jouer le soir, même en semaine, une fois que ses devoirs étaient faits.

Et bien entendu, il n’avait aucun devoir à faire.

Alors j’ai encore modifié mon tir. Putain je te jure que c’est épuisant.

J’ai autorisé les jeux après les devoirs. Sauf que. S’il n’y avait pas de devoirs, il n’y avait pas de jeux non plus. Pas besoin de se détendre après le travail non ?

Ca ne lui a causé aucun souci. Il n’a rapporté que très peu de travail à faire. Et il a donc très peu joué..

Tout comme Monsieur n’avait rien à prouver à l’écrit, puisque ses profs voyaient bien sa grande valeur à l’oral, Monsieur avait décidé que le travail fourni en cours suffisait amplement à obtenir la moyenne. Et il s’en est contenté..

J’ai donc réinstauré l’interdiction pure et simple de jouer en semaine.

Ca n’a eu aucun impact sur son travail.

Et puis il y a eu le bulletin du dernier trimestre. Avec un accord pour un passage dans la première qu’il voulait.

Je te jure, je ne sais même pas comment il a pu obtenir les notes qu’il a eues sans rien foutre du tout !

Rien ne peut lui servir de leçon !

C’est comme pour le dentiste. Le gosse, faut le harceler pour qu’il se brosse les dents et à mon avis il fait juste un passage rapide en haut et en bas, voilà c’est fait. Peut-être même qu’il se contente d’humidifier sa brosse à dents pour faire croire que.

Donc j’ai pris rendez-vous chez le dentiste. Je lui ai demandé de lui fiche la pétoche de sa vie et de bien l’engueuler et surtout, de ne pas utiliser d’anesthésie pour soigner les nombreuses carries qu’il allait forcément découvrir. Que ça lui fasse les pieds un peu.

Rien. Pas de carries rien, tout va bien ! Très bonne hygiène dentaire.

Je suis verte !

Il a du envoyer un clone à sa place.

Comment tu veux que j’y arrive si la nature ne m’aide pas un peu ????

Donc, Timousse a reçu l’accord du conseil de classe pour son passage en 1ère.

Et c’est là que les choses rigolotes ont commencé.

Parce qu’il devait changer de lycée.

Lorsque j’ai eu le résultat du conseil de classe, j’ai aussitôt appelé le lycée A (ou Timousse était) qui m’a aussitôt renvoyée vers le lycée B (ou Timousse voulait aller) pour une inscription à faire avant le 30 juin. Tout allait bien, nous étions le 15, j’avais tout mon temps.

Le lycée B m’informe alors que les inscriptions n’étaient pas prévues le 30 juin mais les 26 et 27 (putain ! j’ai trop bien fait d’appeler !!!!) mais que pour cela, je devais aller d’abord à l’inspection académique pour obtenir une affectation.

C’est quoi ce bordel ???

Tu connais l’immense plaisir que j’éprouve à me déplacer, j’ai donc décidé de contacter par téléphone l’inspection académique.

Je tombe sur une dame super patiente et super sympa qui m’explique alors AH ! AH ! AH ! (oui, elle était aussi un peu morte de rire) qui m’explique donc que n’importe quoi !

Quoi n’importe quoi ?

N’importe quoi, je n’ai plus à me déplacer à l’inspection académique pour obtenir une affectation. Maintenant, tout se fait sur le Affelnet.

Je t’avoue qu’au début, je n’ai même pas su écrire ce nouveau mot, j’ai même cherché sur Internet ce que c’était, tellement je n’avais jamais entendu parler de ce truc.

POURQUOI PERSONNE NE ME DIT JAMAIS RIEN ????

Bref. J’ai quand même demandé s’il fallait que j’aille sur le site pour demander son affectation, ce qui a déclenché une nouvelle crise d’hilarité chez la charmante dame.

Grand moment de solitude.

Elle a alors pris le temps de m’expliquer que le Affelmachin, ça existait depuis 1 an ici et que c’étaient les établissements qui renseignaient les informations pour les élèves. Elle a même pris le temps d’aller vérifier le dossier de Timousse et a confirmé que le lycée A avait bien donné son accord pour un passage en première.

Je suis donc tombée sur une abrutie au lycée B qui ne savait même pas ce qu’était le Affeltruc.

J’ai donc rappelé le lycée A. Qui n’a rien voulu savoir et m’a renvoyée vers le lycée B. Qui n’a rien voulu savoir et m’a renvoyée vers le lycée A. Qui n’a rien voulu savoir et AAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH !

- Non ! maintenant, je veux une réponse claire et précise hein ! je le sais que le Affelschnurz existe (Ah ! on la ramène moins là hein ?) et que c’est à vous de m’informer de l’affectation de mon fils. Et vous ne pouvez pas le faire le 30 si les inscriptions se font les 26 et 27 !

BORDEL !

Ils m’ont dit que la CPE allait me rappeler.

Mais alors j’avais qui au bout du fil ???

 La CPE, du lycée A m’a donc rappelée. Le lendemain.

J’étais dans un état, je ne te raconte pas.

Donc elle m’explique que le lycée B m’a mal renseignée et qu’effectivement, je serais informée de l’affectation de mon fils avant le 30, erreur aussi du lycée A. Tout le monde se plante quoi.

Les mecs, je sais qu’en ces périodes de surbooking vous embauchez des petites mains, mais putain formez-les quoi !!!

 

Moralité, si on te dit que tu vas recevoir un message qui va t’informer de l’affectation de ton gosse en fin d’année, tu prends ton mal en patience et tu attends le message, sans mettre la révolution dans la ville.

La suite plus tard. J’ai une vie moi ! (et puis parait que mes notes sont trop longues toussa ...)